La noyade sèche: tout ce qu’il faut savoir.

La noyade sèche: tout ce qu’il faut savoir.

La noyade sèche, vous évoque-t-elle quelque chose ? Si la réponse est non, alors cet article devrait vous aider. En le lisant, vous en saurez sûrement plus sur ce type de noyade.

Qu'est-ce que la noyade sèche ?

La noyade sèche aussi connue sous l'appellation de noyade secondaire est un cas singulier de noyade qui se produit des heures voire des jours après avoir bu la tasse. Pour cause, la quantité d'eau inhalée à petite dose durant la baignade et qui, est restée sans effet sur le coup. Ainsi, la noyade sèche est aux antipodes de celle dite humide dont les symptômes sont instantanés. On peut alors diagnostiquer chez la victime, une cessation des fonctions respiratoires, une perte de connaissance voire un décès dans le pire des cas.

Lorsqu'une personne boit la tasse, le liquide inhalé parvient aux poumons via les bronches. À ce niveau, il va s'infiltrer dans les parois perméables des alvéoles, cavités responsables des échanges gazeux respiratoires. Ce qui va progressivement irriter les poumons et entraîner alors des spasmes des voies aériennes. Pour la victime, respirer devient alors plus difficile qu'à l'accoutumée.

Chez l'adulte, le risque de faire une noyade sèche est relativement infime que chez l'enfant. Cela, en raison de la faible alvéolisation des poumons de ce dernier.

Quels sont les symptômes de la noyade sèche ?

Les effets de la noyade sèche sont visibles sur le long terme. Pour ce qui est des symptômes, ils ne sont perceptibles qu'au bout de quelques heures, après que la tasse ait été absorbée. Ils peuvent varier d'une victime à une autre. Cependant, de façon générale une personne victime de noyade sèche présente les signes ci-après :

  • Une toux généralement persistante et régulière.
  • De la fièvre.
  • Une infection des alvéoles pulmonaires.
  • De la difficulté pour respirer, faisant suite à l'irritation des cavités alvéolaires.
  • Des vomissements.
  • Des maux de ventre.
  • Une fatigue générale.
  • Des douleurs ressenties au niveau de la cage thoracique.

L'individu victime de noyade sèche présente également une peau grisâtre ou pâle.

Que faire en cas de noyade sèche ?

En cas de noyade sèche, une prompte réaction est requise pour la survie de la victime. Il est donc impératif de conduire de toute urgence, la personne chez un professionnel de santé. Selon le diagnostic établi, ce dernier prescrira alors le traitement adéquat. Généralement, dans ce cas, la mise sous assistance respiratoire est préconisée. Par ailleurs, dans le cas où l'infection est avérée, le traitement médical se fera à l'aide d'antibiotiques.

Comment prévenir la noyade sèche ?

Une attention particulière doit être portée à l'endroit des enfants lorsqu'ils se baignent ; car ceux-ci sont plus exposés à une noyade sèche. Il est donc nécessaire de veiller à ce que ces derniers ne boivent pas la tasse. Même si l'enfant sait nager, il doit être surveillé de près.

Un ensemble de mesures doit être pris pour garantir la protection du tout petit au cours de sa baignade. À ce titre, il faudrait lui enfiler des maillots flotteurs ou des bouées de types puddle jumper. Aussi, il est conseillé de privilégier les baignades dans les zones surveillées.

Il n'est pas recommandé d'opter pour des bouées de type classique qui, offrent moins de confort et de sécurité à l'enfant. De ce fait, il est conseillé de faire usage d'un maillot flotteur. Celui-ci est muni de deux brassards et d'une bouée ventrale. Confectionné en mousse polyéthylène, on a donc plus besoin de le gonfler au préalable. Outre ce maillot, il existe des brassards puddle jumper. Ceux-ci sont particulièrement appropriés pour les enfants âgés de 2 à 6 ans.

En outre, il est important de privilégier les baignades dans les zones surveillées. En effet, se baigner ou laisser un enfant se baigner dans une zone à risque est fortement déconseillé. Par conséquent, les eaux à courants violents peu profondes dont les roches tapissent le fond, de même que les rivières et les lacs ne constituent pas des cadres idéals pour se baigner. Privilégiez donc les baignades dans les zones aménagées pour la circonstance et qui bénéficient d'une surveillance.

Aussi, il revient aux parents de ne laisser sous aucun prétexte dans la baignoire ou dans la piscine, leurs progénitures en bas-âge. Elles peuvent par inadvertance inhaler de l'eau. En toute circonstance et en tout lieu, le maitre-mot est donc l'attention.

Cependant, si par maladresse, votre enfant boit la tasse, l'attitude la plus appropriée à adopter est de le faire toussoter. Cela, dans l'optique d'expulser l'eau contenue dans les cavités pulmonaires. Il en va de même chez l'adulte.

Somme toute, la noyade sèche est une noyade dont les conséquences surviennent des jours après l'absorption de la tasse. En cas d'inhalation d'eau, il faut songer à toussoter, afin de prévenir une éventuelle noyade sèche pouvant conduire à la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *